Forum Mode, Make Up, Santé, Soins, Cheveux, Lifestyle ...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La transition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 184
Date d'inscription : 18/11/2012

MessageSujet: La transition   Jeu 6 Déc - 0:38

QU'EST-CE QUE LA TRANSITION?

La transition est la période délicate durant laquelle vous laissez vos cheveux naturels repousser, et cohabiter avec vos cheveux défrisés/wavés/curlés, ou tout autre chose finissant pas «és».
Il faut savoir que ces modifications chimiques altèrent durablement les cheveux, et de fait, le temps seul ne peut pas vous rendre votre texture naturel.
Il vous faudra donc couper la partie altérée, au bout du laps de temps qu’il vous conviendra.
Si vous ne désirez pas couper, (on dit «big choper»),  il est tout de même possible qu’au bout d’un temps plus ou moins long, toute la partie modifiée chimiquement se casse, mais c’est prendre le risque d’avoir des mèches de cheveux de longueur complètement inégales, avec des parties déjà naturelles, quand d’autres seront encore en transition.


POURQUOI ENTAMER UNE TRANSITION?

«Transitionner» n’est pas un acte anodin, quand autour de nous la plupart des femmes noires se coiffent en lisse ou ondulé.
Les raisons sont multiples:
Pour certaines, il s’agit de retrouver la chevelure de leur enfance, retrouver une nature perdue voir incomprise, l’appréhender et l’accepter. A ceci peut s’ajouter une forte dimension identitaire: En effet, le cheveu crépu est une des rares particularité physique à n’appartenir qu’au peuple noir. Porter le crépu revient alors à révéler au monde que notre crêpe est acceptée et fait partie intégrante de ce que nous sommes, sans artifice destiné à masquer ou «adoucir», la frisure serrée si caractéristique.

D’autres n’y verrons que le moyen simple mais imparable de retrouver des cheveux sains.  Fortes des connaissances de base concernant la chimie du cheveu, déjouant le marketing ultra ciblé des produits «afro», elles savent que ce retour au naturel est le garant d’une chevelure pleine de peps, avec des cheveux plus beaux et plus forts.  (je vais le dire une fois pour toute: «LE défrisage-soin-à-base-de-plantes-et-d’huile-de-pépin-de-courge-qui-n’abime-pas-les-cheveux-mais-les enduit-d’un-film-protecteur» N’EXISTE PAS!)

Et puis il y a celles qui, toujours avides de nouvelles expériences, vont tenter le naturel comme on tente le texlaxeur, ou une nouvelle perruque. Versatiles, fashionistas, elles ont su humer l’air du temps et entrevoir tout le fun du port de cheveux naturels !  (Rouiiiiii!!!!! c’est SWAG!! ). Elles porteront le cheveu naturel sans chercher à revendiquer quoi que ce soit, mais sans aucune sorte de complexe non plus!

Il n’y a pas de raisons meilleures que d’autres. Il n’y a que de la ptite frisure qui enfin à droit de citer. Il n’y a que du cheveu longtemps caché, qui ose se montrer au regard de l’autre. Ce regard sera tout à tour étonné, méprisant, admiratif, moqueur, haineux, interrogatif... autant de réactions qui nous révèlent ô combien «ce ne sont pas QUE des cheveux», et la somme conséquente de symboliques associées. (Certainement l’objet d’un autre poste les amis ^^)

Ah j’oubliais! ... Il existe tout de même une catégorie que j'appellerai des «naturelles sous la feuille»... Le cheveu crépu est caché sous des tresses, des perruques, des tissages, des piqués-lachés et autres artifices, de façon systématique. Elles préservent ainsi une chevelure saine, un cuir chevelu non agressé (enfin pour peu que les coiffures soient réalisées sans trop tirer sur le cheveu) , mais garde un esthétique plaisant à leur yeux... Heu soit! Wink


Vous n'êtes pas prêtes si...

La formulation est un peu bancale, mais elle me plait comme ça!
Et là je vais reprendre un message de Pyogazel, pionnière de la promotion des cheveux naturels pour les francophones. (Les exemples sont pour certains modifiés, afin d’être remis au goût du jour)


"Avant de se décider à revenir au naturel, il faut se poser deux questions :
- pourquoi je me défrise les cheveux ?
- qu’est-ce que je pense vraiment des cheveux crépus ?

Si vous vous défrisez parce que vous trouvez que les cheveux lisses, c’est plus beau, ou plus acceptable, ou plus féminin qu’une tête « grainée »,
si vous trouvez que la tignasse de Solange lui enlève tout charme,
Si vous trouvez qu'Alicia Keys fait plus femme depuis qu'elle se lisse les cheveux,
si vous êtes persuadée que Beyoncé est beaucoup, beaucoup mieux avec les cheveux lisses,
si vous pensez que Jill Scott ferait a bien fait de se défriser les cheveux,
si vous êtes persuadée qu’on ne peut ni trouver un mari ni garder un travail avec des cheveux très très crépus (alors qu’un peu crépu ça va encore),
si vous ne supportez pas les petits zéro en haut de votre nuque,
si vous trouvez les tresses au fil, les ti-choux, les afros ridicules,
et enfin si vous vous dîtes qu’avoir des cheveux 3a c’est plus beau, plus facile à coiffer qu’avoir des cheveux 4d (mes cheveux sont moches, je voudrais trop avoir ceux de Kelis sur la pochette de son dernier album!!!)…
Alors, je vous déconseille vivement d’arrêter de vous défriser les cheveux. Parce que vous raisonnez encore en termes de « beaux cheveux ». Vous avez encore dans l’idée que moins crépu c’est mieux. Vous avez encore l’esprit cloisonné dans des critères de beauté caucasiens. Et à la première difficulté, l’appel du pot de Revlon sera plus fort.

"Don't remove the kinks from your hair, remove them from your brain!"
Marcus Garvey


Ce n’est pas le cheveu crépu qui est difficile à coiffer, c’est le peigne qui est trop fin.
Ce n’est pas le cheveux crépu qui est laid, c’est mon esprit qui refusait d’en voir la beauté.

Mes cheveux ne volent pas au vent comme ceux d’une indienne, mes cheveux ne s’écoulent pas le long de mon dos comme ceux d’une européenne. Mes cheveux reposent doucement autour de mon visage comme un nuage enveloppe le sommet de la soufrière.
Leurs cheveux sont de soie, les miens sont de laine, et j’aime cette douceur cotonneuse.


Ce qu’il faut savoir ET accepter :
1 - Les cheveux crépus poussent aussi vite et bien que les autres, mais ils se recroquevillent, donc à moins d’avoir une chevelure vraiment impressionnante ou des dread locks, vous n’aurez jamais L’AIR d’avoir les cheveux longs…
2 - Les cheveux crépus aiment l’humidité, votre mise en plis sera toujours à sa merci, et elle retournera aussi sec à l’état d’afro indompté…
3 - Les cheveux crépus frisottent. Ils ont des boucles, mais leurs boucles sont imprécises, fondues dans la masse. La mousse cotonneuse (et non les anglaises à la Shirley Temple) est leur état naturel de prédilection…

Si vous êtes prêtes à accepter ces 3 vérités fondamentales (il y en a peut-être d’autres mais là tout de suite ça ne me vient pas), si vous êtes disposées à ne pas contrarier la nature de vos cheveux, à l’apprécier et à la choyer telle quelle. Vous êtes prête à redevenir naturelle.
Sinon, vous passerez un temps et un argent fou à combattre vos cheveux (pourquoi mes cheveux se tiennent debout sur ma tête? J’ai trop de volume ! pourquoi ils poussent pas? je veux des cheveux longs et je veux que le peigne passe dedans comme dans ceux d'une poupée Barbie!), et c’est un combat perdu d’avance ! et à nouveau l’appel du pot de Revlon sera le plus fort…"


_____________________________________________
"L'important, c'est de participer. "
Pierre de Coubertin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hairspora.forumactif.org
 
La transition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hair'Spora - Belles, naturelles et superficielles :: ... Naturelles ... :: Cheminement capillaire : nos cheveux et nous-
Sauter vers: